• - Virginie -

La beauté du cœur


Voici un texte que j'ai découvert il y a une dizaine d'année. Depuis, je peux vous certifié que mon cœur c'est embelli selon la définition du vieil homme.

Oui, ce fut douloureux.

Oui, quand je le regarde j'ai des larmes encore, mais j'ai aussi beaucoup de joie qui monte en moi et aussi une certaine fierté. Je me rappelle que je peux passer toutes le épreuves de la vie, et je me rappelle comment j'y suis arrivée, seule, accompagnée, en douceur, en forçant... peu importe j'y suis parvenue et j'ai grandi.


Regardez votre cœur, si vous le voulez bien et aimez le avec tout l'amour et la bienveillance que vous avez pour vous.


Je vous souhaite une belle découverte ou redécouverte ;)


« Un jour, un homme se tenait au milieu de la place publique, proclamant de toute voix qu’il possédait le plus beau cœur de la vallée entière. Une immense foule se rassembla autour du jeune homme et ils admirèrent son cœur, car ce dernier était parfait. Ni trace, ni faille n’était présente. Oui, ils convinrent à l’unanimité qu’il possédait véritablement le plus beau cœur qu’ils n’eurent jamais vu. Le jeune homme fut très fier et il se vanta encore plus fort de son cœur magnifique.

Tout à coup, un vieil homme apparut au-devant de la foule et dit : « Votre cœur est bien loin d’être aussi beau que le mien ». La foule et le jeune homme examinèrent le cœur du vieil homme. Il battait vigoureusement, mais il était chargé de cicatrices et à certains endroits, des morceaux avaient été ôtés et d’autres les avaient remplacés, mais tout cela ne s’imbriquait pas correctement et l’on y voyait plusieurs bords déchiquetés. En effet, par endroits, on remarquait de profondes gouges où des morceaux entiers avaient disparu. Les gens regardèrent fixement le cœur. « Comment ose-t-il dire que son cœur est plus beau ? » s’interrogèrent-ils.


Le jeune homme observa le cœur du vieil homme, constata son état et se mit à rire.

« Vous voulez rire ! » s’exclama-t-il.

« Comparez votre cœur au mien, le mien est parfait et le vôtre n’est qu’amas de lames et de cicatrices ! »


« En effet, répondit le vieil homme, le vôtre est parfait, mais je ne changerai pour rien au monde le mien pour le vôtre. Voyez-vous, chaque cicatrice représente une personne à qui j’ai donné mon amour ; je déchire un morceau de mon cœur et je leur donne. Bien des fois, ils m’en donnent un bout du leur en retour, qui s’emboîte dans l’espace vide de mon cœur. Mais comme les morceaux ne sont pas mesurés, je me retrouve avec des bords ébréchés. Lesquels je chéris, car ils me rappellent l’amour que l’on a partagé.

Quelques fois, j’ai donné des bouts de mon cœur et l’autre ne m’a pas rendu en retour ce morceau de son cœur. D’où les gouges vides. Aimer, c’est prendre un risque. Malgré la douleur que provoquent ces gouges, elles restent ouvertes, en souvenir de l’amour que j’ai aussi pour ces personnes-là. Et j’espère un jour qu’elles reviendront vers moi et rempliront l’espace vide que je leur réserve. Alors, voyez-vous à présent ce qu’est la vraie beauté ? »


Le jeune homme resta immobile, bouche bée, des larmes coulaient le long de son visage. Il s’approcha du vieil homme, plongea la main dans son magnifique cœur et en déchira un morceau. Il l’offrit au vieil homme, de ses mains tremblantes. Le vieil homme accepta l’offrande, plaça le morceau qu’on lui avait offert dans son cœur et pris un morceau de son vieux cœur cicatrisé et le plaça dans la blessure du cœur du jeune homme. Il était de bonne taille, mais pas parfaitement, comme dorénavant, certains bords étaient déchiquetés. Le jeune homme contempla son cœur, qui n’était plus parfait, comme l’amour venu du cœur de vieil homme coulait à flot dans le sien.

Ils s’embrassèrent et firent route main dans la main. »


Nom d’auteur inconnu à ce jour,

Les soins que je propose ne se substituent en rien aux traitements médicaux déjà en cours ou à venir.

Vos médecins sont présents pour vous accompagner sur vos besoins médicaux. Ils sont les seuls à pouvoir vous indiquer le traitement à suivre.

 

Les soins n'ont aucune connotation érotique.

Si lors d'un soin un(e) client(e) a des paroles ou intentions déplacées alors le soin prendra immédiatement fin et sera dû.

Harmonie de l'être est une association loi 1901

​© 2019 par Harmonie de l'être.

Site et photos (en majorité) créé avec Wix.com par Baptiste DESCHAMPS