• - Virginie -

La confiance en soi


Ce matin, j'ai relu cet beau texte, que je vous partage. Pour moi, il est criant de vérité ! Dans notre société, le bruit ambiant est de plus en plus fort. Il devient difficile de s'intérioriser. Le temps se raccourci par les milles et unes activités et tâches que nous devons accomplir en une journée. Alors cette lecture pourra peut-être répondre à certains de vos questionnements.


" La confiance en soi, c’est savoir se comporter dans la vie. C’est connaître les coins et les recoins de son être tellement bien qu’on peut toujours trouver en soi-même une force intérieure. Quelque part en soi, dans le silence, on trouve toujours quelque chose.

Même nos faiblesses ne peuvent nous ébranler, parce qu’elles sont déjà en voie de disparition. Ce sont des maisons vides où nos pensées ne daignent même plus entrer. Et s’il nous arrive quand même de nous buter à elles, la confiance nous donne la force de nous en éloigner doucement. Quand on n’a pas confiance, on croit devoir s’arrêter à ce qui est mauvais pour en faire une analyse.

La confiance en soi nous fait nous mouvoir plus lentement, parler plus calmement ; nous arrêter pour voir avec qui on est en train de communiquer, au lieu de nous précipiter en aplanissant tout sur notre passage.

Elle nous rend capable de rester heureux et calmes dans un moment de doute, et de laisser les autres attendre que l’on soit prêt. Puis, dans le calme, de remplir l’instant de force avant même de prononcer un mot.

Et quand la nervosité vient ébranler notre aplomb, la confiance en soi nous permet de produire la douceur et le silence qu’il faut pour nous calmer. La confiance agit avec beaucoup plus de profondeur que les nerfs.

Une façon de développer la confiance en soi est de se parler à soi-même, et non aux autres. Quand surviennent des instants d’insécurité, il est plus sûr de s’adresse à soi-même. Car à l’intérieur de soi il y a une réserve d’amour qui peut venir à bout de n’importe quoi. Les amitiés extérieures ne sont pas aussi fiables et durables.

En conversant avec soi-même, on donne à ses nerfs une chance de se rétablir ; ensuite ce qu’il faut, c’est agir !

L’action alliée à l’amour tranquille, élimine la nervosité et crée une réserve de courage que l’on peut emmagasiner pour l’utiliser plus tard. Plus on aime d’abord pour agir ensuite, plus on a de courage, et moins on a du mal à se mettre en train.

A la fin, l’amour dont on avait besoin pour soi pourra être transmis à quelqu’un d’autre, entier et intact. Et pas seulement l’amour, mais aussi la paix, la sérénité, la loyauté pourront être transmis directement. Donc on ne donnera pas seulement selon notre humeur, mais on comblera des besoins.

Quand on a profondément confiance, on a ce qu’il faut pour faire le vrai don. Vrai signifie « je » suis silencieux ; pas de nerfs en boules ni de pensées tapageuses. Le calme. Et dans ce calme, « je » vous entends. "


Ce texte d'auteur inconnu, m'a été transmis lors de ma formation aux bols tibétains. J'espère qu'il vous à plus et que ce temps de lecture vous aura permis de vous reconnecter à vous même, ne serait-ce que 5 minutes, c'est déjà un beau pas.


Félicitation à vous !



Les soins que je propose ne se substituent en rien aux traitements médicaux déjà en cours ou à venir.

Vos médecins sont présents pour vous accompagner sur vos besoins médicaux. Ils sont les seuls à pouvoir vous indiquer le traitement à suivre.

 

Les soins n'ont aucune connotation érotique.

Si lors d'un soin un(e) client(e) a des paroles ou intentions déplacées alors le soin prendra immédiatement fin et sera dû.

Harmonie de l'être est une association loi 1901

​© 2019 par Harmonie de l'être.

Site et photos (en majorité) créé avec Wix.com par Baptiste DESCHAMPS